Recherche d'archives sonores

Chercher

Les dossiers Archipo - RTS


Brève histoire de la RTS

La télévision est introduite au Sénégal en 1963 avec l’assistance de l’UNESCO, dans le cadre d’un projet pilote dont l’objet était de produire et de tester des supports audiovisuels, pédagogiques et des équipements pour l’éducation des adultes, y compris l’alphabétisme.
Les émissions débutent en 1965 avec des programmes d’hygiène, et de diététique, et cesseront en 1972 à la faveur des Jeux Olympiques de Munich. Cet événement sportif de dimension mondiale accélère la naissance de la Télévision Sénégalaise opérationnelle, ce qui conduit l’Etat Sénégalais à créer un organisme capable de gérer la Radio et la Télévision : l’Office de Radiodiffusion Télévision du Sénégal (ORTS).
La loi 73-51 du 04 Décembre 1973 créée l’Office de Radiodiffusion Télévision du Sénégal (ORTS) et les conditions de son développement fulgurant.
Deux émetteurs de 10kW sont installés à Thiès, suivit d’un de 10 kW à Tambacounda, puis en 1986 de celui de Ziguinchor. Louga étrennera le sien en 1990.
Forte de tout cet héritage, la Radio Télévision Sénégalaise abordera un tournant décisif marqué par son passage d’Etablissement Public à caractère administratif à celui de Société Nationale. Le développement de son réseau de diffusion, l’amélioration sensible de ses moyens de production, et l’installation de ses services dans un nouveau cadre, la Nouvelle Maison de la Radio, sont des indices révélateurs de sa marche vers le succès.


L'Histoire de la RTS c'est aussi...

L’Histoire de la RTS, c’est aussi celle d’Hommes et de Femmes anonymes, dirigés successivement par Alioune FALL, Alassane Ndiaye, Djibril BA, Marcel NDIONE, Tidiane Daly NDIAYE, Guila THIAM, Mactar SILLA, Abdou Khoudoss NIANG, Daouda NDIAYE et aujourd'hui Babacar DIAGNE.

La Télévision aura connu la maestria de Ousmane CISSE Madamel, Djibril BA, Pathé Fall DIEYE, Sokhna DIENG, Babacar DIAGNE, Ibrahima NDIAYE, Daouda NDIAYE, Oumar SECK et aujoud'hui Mamadou BAAL.

Poumon de notre Institution, la Direction Technique aura été, pour sa part, dirigée par Guy MURET, Amadou Ndiaye NDOYE, Atta DIOUF, feue Marie-Jeanne SALZMAN, Guila THIAM, Joseph NESSEIM, Seydou DIALLO, feu Papa Abdou DIALLO (Direction du Réseau, des Nouvelles Technologies et du Développement), et aujourd'hui Amadou Lamine BA.

Derrière ces hommes, se sont toujours rangés les nombreux agents qui, depuis plus d’un demi-siècle, à tous les niveaux, ont donné à l’Institution radiophonique et télévisuelle sénégalaise ses lettres de noblesse.(source: rts.sn)

Site Web: www.rts.sn

La Radio

Fin 1939/début 1940
A Dakar, première apparition de la radio au Sénégal, pendant la période coloniale. Dans le Port Maritime de Dakar, à l’époque capitale de l’AOF et bras avancé de l’Afrique vers l’Atlantique, le premier émetteur de Radiodiffusion est installé. Très modeste, ses activités sont limitées par la Deuxième Guerre Mondiale.


1941
L’émetteur installé au port par l’Armée est légué à la Direction Fédérale des Télécommunications qui le transfère au Lazaret. Le Sénégal devient ainsi, après le Kenya (1928), la Sierra Leone (1934) et le Ghana (1935) le quatrième pays d’Afrique Noire et le premier pays d’Afrique Noire Francophone à posséder la Radio.


1943
La Radio prend pied à Hann avec un émetteur de 15 kW et en profite pour s’émanciper. Un embryon de Service d’Information est créé, et des bribes de programmes radio sont diffusés.


1950
Grâce à un Service d’Information plus étoffé, une Agence locale France-Presse équipée, et au recrutement de quelques agents d’exploitation passionnés et dévoués, Radio Dakar offre 8 heures d’émissions.
La Radio est situé alors dans une petite maison sise à l’angle du Boulevard de la République et la rue Félix Faure. A l’époque, à l’exclusion de quelques informations en langues nationales, elle est délibérément destinée aux Européens… .


1951
Quelques cinq ou six amateurs dévoués se bousculent de leur mieux dans les étroites pièces où sont installés, tant bien que mal, un grand studio, une salle technique où s’empilent consolettes et centres de modulation. Un local grand comme une chaise à porteur sert à la fois de salle de rédaction, de réception et de programmation, où officient les speakers et le bureau directorial.
Tout en oeuvrant dans l’ancien studio, la Radio s’étend et fait l’acquisition, la même année, de l’immeuble du 58, Boulevard de la République, pour y installer ses bureaux, ses salles de production, et y créer des studios.
Deux chaînes sont mises en routes :
- Dakar Inter, émettant sur 208m et 25m 22
- Dakar Afrique, émettant sur 204m et 31m.


1952
Radio Dakar s’adjuge une place dans la bande des 60m avec un nouvel émetteur de d’1 kW.


1953
Au début de l’année, les travaux d’implantations des studios de l’immeuble du Boulevard de la République sont achevés et le visage de Radio Dakar se dessine peu à peu. Une place de plus en plus importante est faite à la Chaîne Africaine qui, outre ses émissions en Wolof, Fon, Mossi, Soussou, Mandinka, Baoulé, Soninké etc, se propose d’instruire, d’éduquer et de distraire les populations Ouest-africaines. Du coup, les heures d’émissions croissent pour culminer à 17 heures par jour.

1957
La vocation fédérale de Radio Dakar, sous le nom de Radio Inter AOF s’affirme quand le Gouvernement Colonial en fait le relais de communication privilégié avec les populations des pays de l’AOF. C’est ainsi que sont crées des stations régionales à Saint-Louis pour le Sénégal, et à Abidjan, Bamako, Conakry, Cotonou, et Lomé.
La station régionale de Saint-Louis alors capitale du Sénégal, disposait d’un émetteur de 8 kw O.C. et de kw O.M.

L'Histoire de la Radio, c'est aussi...
A la Radio, depuis 1960, se sont succédés Lamine Diakhaté, Biram Gallo Fall, Mass Diokhané, Alioune Fall, Abdoulaye Diack, Amadou Hanne TOUNKARA, Pathé Fall DIEYE, Pape Racine SY, Ibrahima SANE, Seynabou KOR, Mansour SOW, Chérif Thiam (Radio Chaîne Internationale et Chaînes Thématiques), Seynabou KOR (Radio Nationale et Stations Régionales), Pèdre NDIAYE, Abdoulaye SEYE et aujoud'hui Oumar SECK (source: rts.sn).

Site Web: www.rts.sn

Les archives

Cliquez ici pour voir d'autres archives disponibles sur RTS

Le corpus

Médias(2) | Présidentielle de 2012(2) | Journaux parlés(106) | Fête du travail (1er mai)(2) | (25) | Revues de presse(68) | Nécrologie(1) | Affaire Global Voice(1) | Crédit du Sénégal(1) | Violences faites aux femmes(1) | L'Eglise au Sénégal(1) | Art plastique(1) | Culture(4) | Crise de l'éducation(1) | Législatives de Juillet 2012(18) | Emission religieuse(1) | Culture: Chansons traditionnelles(1) | Religion(3) | Assemblée Nationale(1) | Fédération Sénégalaise de Football(1) | Economie(2) | Rétrospectives 2012(1) | Magal 2013(1) | Politique et Presse(1) | Le Sénégal sous Macky Sall(1) | Thiès(2) | Emploi des jeunes(1) | Coalition Benno Bokk Yaakaar(1) | Journal parlé (wolof)(184) | Revue de presse (wolof)(143) | Journal parlé (français)(77) | Affaire de drogue à la police(1) | Korité 2013(1) | Revue de presse (français)(55) | Entretien (français)(3) | Chronique Sports (français)(1) | Emission Gane Gui RSI(9) | Emission Face à face de RSI(8) | Page des sports(1) | Entretien (wolof)(1) | Emission (Télé) "Point de vue"(1) | (1) | Portrait de politique(1) | Wax Sa Xalaat(2) |

Archives sonores
Les commentaires

1 dia

apre tous ce que vous venez de dire vous la mettez en retare car depuis 4mois nous n'avont pas de radio sur internet on 'a sugnalez plusieures fois mais rien ne fait

2 Abo mbacke

loubakhla yalnayaggou

3 mbaye

salu tous

Ecrire des commentaires sur RTS? , cliquer ici!

D'autres pages similaires